top of page

La méthode

Un apprentissage progressif

Le qi gong nécessite des réglages fins. Il convient d'installer de bonnes fondations pour faire évoluer son art.

Dans cette étape, on s'applique à percevoir et à conduire les flux énergétiques à partir de son centre, appelé le "dan tian" (situé dans le ventre). Je vous accompagne dans le développement de cette compétence naturelle et propre à chacun.

Les fondations

1

Nous étudierons durant l'année 3 méthodes de qi gong qui mettent chacun l'accent sur des compétences corporelles spécifiques. Le but n'est pas de faire des mouvements extravagants, mais des mouvements profonds. Progressivement, le plaisir s'installe dans l'exécution même du mouvement.  Il en résulte un bien-être profond qui perdure au-delà de la pratique.

Formes simples

2

Lorsque le corps est familiarisé à bouger avec le "qi", on peut explorer de nouvelles méthodes. Le corps devient un laboratoire d'expérience dans lequel le "qi" va venir réparer, renforcer et harmoniser de nouveaux espaces.

Formes spécifiques

3

Questions / Réponses

Est-ce pour les débutants ou les confirmés ?

Les deux ! La pédagogie est riche. Elle s'adresse aux débutants qui y trouveront des repères clairs et aux initiés qui pourront aller plus loin dans la compréhension de leur art. 

Peut-on parler d'une gymnastique de bien-être ?

 

La lenteur des mouvements laisse à penser que ce sont des exercices confortables. Certes, le qi gong est accessible à tous, mais la gymnastique n'est pas l’objectif visé par cet art ancestral. Les exercices ont été conçus pour prédisposer le corps physique à ressentir le corps énergétique afin de le développer. Il ne s’agit pas d’assouplir les tissus avec des  étirements classiques, il s’agit d’entrer en relation avec le «qi» dont on perçoit les effets au fil du temps, avec la pratique.

A quel rythme pratiquer ?

Pour profiter au mieux des enseignements et obtenir de meilleurs résultats, il est conseillé de pratiquer en dehors du cours. Notre corps est comme un instrument à accorder qui nécessite régularité et persévérance quel que soit le niveau.

Y a-t-il des contres indications ?

Absolument pas ! Le qi gong fait justement partie des pratiques que tout le monde peut aborder, quelle que soit sa condition physique ou son âge. Chacun a la possibilité de progresser à sa mesure.

Est-ce difficile ?

Oui et non. En apparence, le qi gong présente des mouvements qui semblent faciles, pourtant il n'est pas si simple de trouver les réglages internes pour exécuter les mouvements dans un relâchement profond et d'abandonner des habitudes posturales solidement ancrées. Il y a une rééducation à faire et à entretenir.

Au bout de combien de temps peut-on ressentir les bienfaits ?

Dès la première séance. Mon expérience personnelle m'a montré qu'au début, en lâchant des tensions, on peut être fatigué, mais il s'agit d'une bonne fatigue : celle qui délasse. Dans un second temps, le calme qui s'installe devient dynamique.  On cultive alors une vitalité interne qui entretien la santé de notre corps.

bottom of page